Manches raglan, fronces, pli creux et encolure en V

Bienvenue, très chère âme égarée sur mon blog. Oui, je crois qu’il faut se perdre pour arriver jusqu’ici… 🤭

Si tu es pressée, voici la version courte:

La seule chose vraiment très utile de cet article est la méthode pour coudre une bande de finition ou un biais à cheval sur une encolure en V (quelque soit l’angle d’ailleurs, 90° ou autre).


Si tu as le temps de flâner un peu, voici la version longue:

Entre les défis que je me lance, je continue tranquillou la formation gratuite en modélisme d’Anya Camau. J’ai déjà fait le niveau 1, donc comme tu suis bien, tu comprends qu’aujourd’hui je vais parler du niveau 2.

L’exercice est de patronner et de coudre une robe droite, à manches raglan, pli creux et fronces devant, et encolure en V.

C’est en fait cette robe qui sert de modèle:

J’ai bien évidemment suivi les étapes dans l’ordre, et les indications d’Anya:
  • J’ai reporté ma base de corsage, je lui ai donné la bonne longueur, et je lui ai apporté les élargissements spécifiques de la robe
  • J’ai dessiné les lignes du raglan, du point charnière jusqu’au tiers supérieur de l’encolure, au dos et au devant.
  • J’ai transformé la pince bretelle et la pince omoplate en fronces
  • J’ai construit la manche raglan (j’ai fait une manche longue, je ne supporte pas les manches 3/4)
  • J’ai construit le pli creux
  • J’ai dessiné l’encolure en V avec sa bande de finition
  • J’ai créé / vérifié les crans, ajouté le droit fil et les mentions sur le patron

Toute la procédure est très bien expliquée dans les vidéos d’Anya.

Pour comprendre la construction des raglans, j’ai choisi de tracer mon patron sur papier puis sur le logiciel Valentina. Sur les 2 supports, j’ai dû y passer des heures! Mes 2 points charnières n’étaient pas sur le même plan, et je n’arrivais pas à équilibrer de manière « acceptable » la partie devant de l’épaule et la partie dos. Finalement, j’ai fait au mieux, mais j’ai quand même un peu l’impression d’avoir « bidouillé ».
J’aurais tellement aimé trouver une formule mathématique pour régler cette histoire en 2 secondes, plutôt que tâtonner pendant des plombes.

Voici quelques captures d’écran du patron en cours d’élaboration (n’aies pas peur!) ainsi qu’un tableau résumant les valeurs appliquées, d’élargissement et de transformation.

Alors voilà mon patron final, qui comporte quelques corrections. J’ai réduit l’étendue des fronces devant par rapport à mon patron initial, parce que des fronces dans l’arrondi du raglan, ça formait une espèce de boursouflure très disgracieuse. J’ai aussi amélioré les courbes de la manche (on a du mal à le voir sur l’image, car les corrections sont faites aux crayons de papier).

Mon patron final de la robe droite à manche raglan, fronces, pli creux et encolure en V.
MON PATRON PDF ASSEMBLE, EN TAILLE 1/2 38
Concernant la partie couture:

Petites remarques préalables: je teste mon patron sur mon mini mannequin, donc en taille demi 38. Je couds le vêtement dans des chutes de tissu et je ne prends pas la peine de surjeter les bords.

La pose de la bande d’encolure est le seul point qui m’a posé problème. J’ai essayé d’appliquer la méthode d’Anya, j’ai recommencé plusieurs fois, je me suis même entraînée sur un autre tissu sans jamais obtenir un résultat satisfaisant. J’avais toujours de vilains petits plis à la pointe du V.
J’ai donc lancé un SOS sur un de mes groupes Facebook d’entraide, où Genaelle m’a finalement proposé sa solution magique, beaucoup plus simple et infaillible. Jugez par vous-même…

Là aussi, j’ai suivi le déroulé des opérations proposé par Anya (ou presque)
  • Le pli creux et l’encolure en V
  • La couture de l’épaule
Couture de l'épaule de la manche raglan droite
MANCHE DROITE
  • L’assemblage de la manche avec le devant puis avec le dos (les fronces au dos étaient tellement peu nombreuses, qu’elles ont été « absorbées » à la couture et ne se voient donc plus.
  • La couture des manches et des côtés de la robe
Couture des côtés de la robe et des manches.
Il reste à coudre le côté gauche
  • L’assemblage de la parementure (pièce de propreté) de l’encolure dos et des épaules, la sous-piqûre et les points à la main pour la maintenir en place (désolée, c’est flou)
  • Et enfin, l’ourlet des manches et du bas de la robe
Le résultat
Conclusion

J’aime beaucoup cette robe et je suis très contente d’avoir réussi à la patronner, sur Valentina, qui plus est.
Néanmoins, lorsqu’il s’agira de coudre la robe pour moi, j’élargirai l’encolure (ainsi elle sera suffisante pour passer la tête, pas besoin de zip au dos), j’inverserai le pli creux, et je descendrai les raglans au devant et au dos.
Donc, elle ressemblera plus à quelque chose comme ça:

Merci de m’avoir lue.
Et à bientôt pour de nouvelles aventures ‘patronnage & couture’ !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.